Le Mouvement associatif Auvergne-Rhône-Alpes

Le Dispositif Local d’Accompagnement en Rhône-Alpes (DLA)

Extrait de la synthèse des Rencontres Nationales DLA :

« Pour la première fois depuis des années, nous constatons un recul de l’emploi associatif jusqu’alors en croissance constante ». Le secteur associatif accuse une perte sèche de 25 000 emplois en 2010, subissant les conséquences de la crise. Cette situation engendre déjà « un grand besoin d’accompagnement » auquel les DLA mais plus largement l’ensemble des acteurs de l’accompagnement devront être en capacité de répondre.

Préambule

Le Dispositif Local d’Accompagnement, créé en 2003 par l’Etat et la Caisse des dépôts avec le soutien du Fonds Social Européen et des Collectivités, est aujourd’hui reconnu pour son efficacité au service de la professionnalisation des associations, de la consolidation et de la pérennisation de leurs emplois.

Modalités d’appui auprès des associations en fragilité

En décembre 2011 une note de cadrage régionale indique les modalités d’appui auprès des associations en fragilité notamment les petites associations dans le cadre du DLA Rhône-Alpes.

Cette orientation s’inscrit pleinement dans l’activité « classique » du DLA dont le soutien s’adresse souvent aux associations fragilisées.

C’est pourquoi il semblait important de rappeler qu’une association en fragilité n’est pas nécessairement une petite association, tout en soulignant le fait que les petites associations ne sont pas systématiquement fragiles.

Cette note de cadrage régionale s’attache à définir des modalités d’intervention auprès de structures employeurs où le prisme emploi fait partie des priorités pour définir la cible du DLA ; elle implique également la recherche d’une adéquation avec les besoins collectifs privés et/ou sur les politiques territoriales.

Pour certains secteurs ou territoire, la problématique de ces structures peut être la construction d’une coopération permettant la mutualisation de moyens matériels et/ou humains de façon à amortir collectivement leurs coûts.

Le DLA dispose d’une palette d’interventions diversifiées permettant d’adapter ses réponses en fonction des sollicitations.

Sur chaque département, les opérateurs pourront cibler une modalité d’intervention avec les demandes et problématiques spécifiques au territoire, ou des priorités fixées par le comité de pilotage local.

Ces modalités d’intervention permettent de proposer dans tous les cas de figure un accueil permettant d’orienter ces structures soit en une action DLA soit à défaut une autre ressource ou dispositif du territoire adaptés à leur situation.

Elles peuvent également permettre à ces associations de trouver une réponse sous forme collective dans le cadre d’ateliers transversaux ou sectoriels en fonction du territoire et du nombre de structures sollicitantes (volontaires) ou de donner une réponse en termes d’accompagnement individuel en fonction de la situation spécifique de l’association.

Une rapide aperçu de l’activité du DLA Rhône-Alpes (année 2011)

– 313 structures différentes accompagnées,

– Structures accueillies : Ain 39, Ardèche 35, Drôme 50, Isère 69, Loire 50, Rhône 85, Savoie 18, Haute Savoie 48,

– Structures diagnostiquées : Ain 19, Ardèche 23, Drôme 23, Isère 39, Loire 24,

Rhône 46, Savoie 18, Haute Savoie 16,

– 7 secteurs d’activités concentrent 80% des Ingénieries  DLA en 2011

1) la Culture 29% de l’activité DLA

2) l’Insertion 24%, reste un secteur très accompagné

3) le service à la personne, 7%

4) Le sport 7%

5) la famille/enfance/jeunesse, 13%

6) les secteurs Education/Formation, 10%, ont une activité grandissante

7) la Santé, 8%

Les secteurs de la culture, de l’insertion, de l’éducation/formation bénéficiant majoritairement d’appuis collectifs.

Plus de 9 500 emplois consolidés dès 2011 soit environ 4 200 emplois à temps plein.

La part des structures accompagnées par tranche d’emploi est de : 20% de 1 à 3 emplois, 25% de 4 à 9 emplois, 55% de 10 emplois et plus.

Les 3 principales thématiques représentant plus de 50% des accompagnements sont :

  1. Stratégie de consolidation (23%)

  2. Organisation interne (20%)

  3. Projet de la structure (12%)

La thématique de mutualisation représente plus de 7% des Ingénieries.

Le nombre de prestataires sollicités a été de 81 et le nombre moyen de prestation par consultant est de 2,5.

30% des consultants sont des structures du champ de l’ESS ; 46% des consultants sont implantés en Rhône-Alpes et près de 25% sont des consultants de l’Ile de France ou de PACA.

Sources de financement du DLA en Rhône Alpes :

– Etat (directe et DDCS (PP)) : 35%

– Caisse des Dépôts : 16%

– Conseil Régional : 11%

– Conseils Généraux : 7%

– Communauté d’Agglo/Communes : 5%

– Pays/Communes : 3%

– FSE : 21%

– Autres : 2%

Pour plus d’informations sur le DLA en Rhône Alpes, vous pouvez contacter soit la délégation CPCA Régionale Rhône Alpes soit nos représentants DLA aux Comités de Pilotage (instance de la mise en œuvre politique) et Comités de suivi (chargés de l’instruction du dossier) :

– Jacques CAUSSE, président du CDOS 07, au comité de suivi de l’Ardèche,

– Lucien PRORIOL, UNAT Rhône-Alpes, au comité de pilotage de la Savoie (73)

– Odette DURAND, présidente du CDOS (26), au comité de pilotage de la Drôme

– Catherine JANVIER, CDOS Isère, titulaire du CRIB, au comité de pilotage de l’Isère

– Françoise LAURANT, Planning Familial, membre du CRL CAFF, au Comité de Pilotage de l’Isère

– Laurent SUE (FOL), au comité de pilotage et du suivi de la Loire

– Gwendoline LEFEBVRE, membre du CRL CAFF, au comité de pilotage du DLA Rhône

Lucien Proriol